Voyage au Sud des Amériques


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Mes amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques

1) Avant le voyage
2) Colombie
3) Equateur
4) Perou
5) Bolivie
6) Chili
7) Argentine
8) Apres le voyage
Liens utiles

Sites favoris

Indonésie et sac-à-dos
Odorel Express
Vizeo on Vimeo
Voyage Forum
Diplomatie Gouv'
Utripy
Rosalia Filippetti

Newsletter

Saisissez votre adresse email

Sigsig, Chordeleg & Gualaceo

Après une bonne virée shopping matinale pour Marie aux marchés locaux de Cuenca (seuls trucs ouverts pendant 3 jours), où elle a encore pu se faire plaisir en achetant couvertures et nappes colorées pour sa future auberge, nous avons visité la ville en évitant de se faire asperger une fois de plus...

 

 

 

 

Dans les halles du marché, l'élection de Miss Carnaval est à son comble...

 

 

 

Tout le monde est trempé, les gens sortent même le jet d'eau du jardin pour choper les passants et tout et tout... carnage !

 

 

Mais ce n'est pas sans compter sur la pluie pour terminer tout ca... On en profite pour se poser un peu et boire une bonne bière au Café Eucalyptus, chouette déco, bonne ambiance mais assez cher donc on bouge à La Cigale.

 

 

Ambiance plus bohême et les prix bien moins chers. On fait honneur à l'"Happy Hour" entre bières locales et mojitos. Tres bonne soirée mais faut bien éponger tout ca donc on finit la soirée sur un banc de la place publique avec une bonne pizza...

 

 

Le lendemain, lever assez tôt pour prendre le bus pour Sigsig, 1ère étape de notre boucle des petits villages avec Chordeleg et Gualaceo.

 

 


Le village de Sigsig est connu pour ses chapeaux "panamas" en paille tressée.

En fait, le chapeau porte le nom d'un autre pays car à l'époque, tous les chapeaux s'exportaient via le Panama, qui a donc donné son nom au chapeau... pas de bol pour l'Equateur qui s'est un peu fait avoir dans l'histoire.

 

 

 

Arrivées au marché de Sigsig, on nous indique une coopérative de femmes qui tressent exclusivement ses chapeaux. C'est à 2km en descendant hors de la ville. On ne nous a pas menti, les chapeaux sont là, au grand bonheur de Marie qui en prendra un.

 

 

 

 

Les prix varient de 12 à 200 dollars, mais comptez le triple si vous les achetez en France. En sortant, une voiture s'arrête pour nous prendre en stop.

Un père et son fils qui ont l'air bien riches et qui sont tous contents de voir des étrangers et de nous aider.

Très sympas, ils nous diront qu'il y aura beaucoup de monde cet aprem car un groupe national vient jouer sur la place mais on prefère aller au terminal de bus et continuer sur Chordeleg.

 

 

 

Chordeleg est connu pour ses milliers de bijoux en filigranne d'or et d'argent et c'est peu dire.

Toutes les boutiques se ressemblent un peu et rien de bien original (assez grossier aussi) mais c'est impressionant de voir tout ça briller.

 

Marie qui voulait s'acheter des créoles ne trouvera pas son bonheur mais je prendrais une petite chaîne et une amulette verte en argent (enfin si ca en est vraiment...)

 

 

On continue sur Gualaceo, à quelques km de là, mais à peine on met le pied par terre, on se rend compte du carnage!

De l'eau partout, des gens trempés et qui s'aspergent avec des bombes de mousse de carnaval.

Ni une ni deux, on chope vite un bus pour revenir sur Cuenca.

 

En parlant à des touristes (trempés aussi), on s'apperçoit qu'on n'a pas manqué grand chose dans la mesure où Gualaceo concentre l'artisanat de Sigsig et Chordeleg qu'on vient de voir.

 

Direction Cuenca pour prendre le bus pour Loja où l'on espère prendre un bus de nuit qui nous amenera à Piura, au Pérou.


Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 15:22, le 6/03/2011 dans 3) Equateur, Chordeleg
Mots clefs :