Voyage au Sud des Amériques


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Mes amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques

1) Avant le voyage
2) Colombie
3) Equateur
4) Perou
5) Bolivie
6) Chili
7) Argentine
8) Apres le voyage
Liens utiles

Sites favoris

Indonésie et sac-à-dos
Odorel Express
Vizeo on Vimeo
Voyage Forum
Diplomatie Gouv'
Utripy
Rosalia Filippetti

Newsletter

Saisissez votre adresse email

Parc Ischigualasto & la Vallée de la Luna

11h30, nous voici enfin arrivées à la "Valle de la Luna". Il n'y a pas foule (vu les conditions d'accès, on comprend pourquoi...)

 

 

 

 

Après l'achat du billet, assez cher pour un parc (70 pesos contrairement aux 20 pesos d'après le lonely planet : mais on se formalise plus car que ce soit le guide du routard ou le lonely planet, il faut automatiquement doubler les prix en ce qui concerne ceux que ces guides indiquent, surtout pour l'Argentine), on commence notre petit tour de 3h.

 

 

A la première étape, on retrouve un petit groupe avec un garde forestier qui sert de guide. Pas très sympa, il commence à parler un peu sec concernant la visite, comme quoi on ne peut pas la faire tout seul car tout est contrôlé... donc obligé de suivre le guide.

 

 

 

 

Bon ok, pas de problème, on suit le troupeau, mais c'était peu dire, car à peine le 2ème site atteint, il hausse la voix. En effet, à peine sortis des voitures, les bons touristes prennent des photos, ce qui n'a pas plu à notre cher guide... d'abord il explique et après on peut prendre les photos. Hummm mouais... 

 

Avec Rosalia, on est un peu surprises de la situation car mine de rien, ca commence à faire beaucoup tout ca. Mais bon, après quelques minutes, ca se dissipe car le site est vraiment joli.

 

Ca ne vaut pas la "Valle de la Luna" du Désert d'Atacama mais ca vallait le détour...

 

Paysages très différents d'un endroit à l'autre : vallée lunaire, roches rouges teintées de tâches de sel et touffes de végétation vertes, etc... et après le tour en pleine nature, le musée nous ouvre ses portes car la particularité du site repose dans ses fossiles de dinosaures. 

En effet, l'endroit porte le surnom de "Jurassic Park" argentin. Impressionantes reproductions !

 

 

 

Après tout ca, les gardes forestiers nous posent au carrefour d'une route sans fin, facon "road 66" aux USA, ou un bus est sensé passer à 17h, mais il n'est que 15h...

 

 

On décide de faire du stop (une 1ère pour Rosalia qui ne sera pas déçue du voyage).

En 1h, seules 2 voitures passent devant nous, et ne s'arretent même pas. A la 3^ème, je lance un "sort de mauvaise chance" et à ce moment, la voiture s'arrête et fait une marche arrière de presque 200m.

 

 

On se demande si les conducteurs ont changé d'avis ou s'ils veulent boire un coup à la minuscule boutique qu'il y a... En fait, c'est bien pour nous !

 

On monte à l'arrière de ce gros 4X4 americain  qu'un couple conduit. Bizarrement, la nana a un bigoudis à sa frange et porte un rouge à lèvres rose bonbon, special comme look... mais bon, on ne se formalise pas car ils nous conduisent où nous le souhaitons.

 

Le gars roule très très vite car la route est droite à l'infini (seuls un ou deux troupeaux de moutons traverseront à un moment donné et perturberont la cadence). En fait, on va même parcourir les 80 km en moins de 30 minutes, montre en main !

 

Mais la galère continue car on est arrivées vraiment trop vite à la ville de Patquia... Ben oui, le prochain bus pour Mendoza est à 23h15... on a 6h d avance.

 

Heureusement, le bar de la place possède une connexion Wifi et je profite donc de cette attente pour actualiser le blog avec l'ordi de Rosalia.

 

On devrait arriver à Mendoza à 7h30 demain matin, la suite au prochain épisode...


Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 23:54, le 13/04/2011 dans 7) Argentine, Ischigualasto Natural Park
Mots clefs :